Commune de POUGNY

Accès rapide

Vous êtes ici : Accueil > actualite > Intercommunalité : La loi NOTRe

Intercommunalité : La loi NOTRe

En France, le Parlement discute en ce moment d’une nouvelle organisation des collectivités territoriales. Le texte ne laisse plus aucun doute quant aux intentions concernant la réalité géographique, historique et politique du pays.
Les députés sont bien décidés à déplacer les décisions au niveau intercommunal. Les décisions étant prise loin de la Commune elle seront en partie déconnectées de la réalité quotidienne.

Cette loi veut aussi concentrer pouvoirs et moyens bien loin de là où vivent nos concitoyens.
Cette état de fait amplifiera l’opposition entre villes et campagne et ne répondra pas à l’enjeu d’un effort significatif en matière d’équité et d’accès aux services en milieu rural.

Concrètement, si ce texte était voté :
- Le maire et le conseil municipal n’auraient plus aucune prise sur les décisions locales désormais prises loin des villages. Les ressources seraient asséchées et les choix transférés ailleurs, sans l’accord des élus, représentants du peuple ;
- Le développement de la commune serait décidé ailleurs sans prise en compte de la réalité locale quant au logement, à la construction ou encore à la présence de services ;
- Les villages seraient sous la coupe d’un président d’intercommunalité « tout-puissant » mais éloigné et empêtré dans des considérations politiciennes ;
- Seule la taille de la commune serait prise en compte pour définir les politiques publiques et non la gestion de l’espace, des routes ou de l’environnement ;
- La commune serait mise sous tutelle avec un mode d’élection qui démotivera les élus ruraux, souvent bénévoles et de moins en moins nombreux à servir l’intérêt général au plus près. (voir les détails : http://www.amrf.fr)

Par contre, l’intercommunalité lorsqu’elle est consentie et complémentaire est une excellente chose. C’est un moyen de faire des économies dans certains domaines. Dans cet esprit les Communes de CHALLEX, CHEZERY-FORENS, COLLONGES, FARGES, LEAZ, PERON, POUGNY, ST JEAN DE GONVILLE, THOIRY se sont regroupées pour créer un « Groupement de commande - Marché à commandes travaux ».
La mutualisation des besoins en matière de travaux, de services et de fournitures permet d’obtenir un effet de volume avec des conditions plus avantageuses. Elle rationalise et d’optimise les coûts pour ce type de commande publique.